Surfbal

Le concept

Le Surfbal est un transporteur personnel compact et simple pouvant se déplacer dans toutes les directions. Le nom Surfbal est un mélange entre « surf » et «ballant ou ballon».

Origine de l’idée

Le Surfbal s’inspire des véhicules qui s’équilibrent automatiquement comme le Segway. La position de conduite prend exemple sur les surfeurs et planchistes.  L’élément principal est en fait une sphère qui ressemble à un ballon d’exercice.

Fonctionnement

La sphère est propulsée par trois moteurs électriques omnidirectionnels qui peuvent faire tourner le véhicule dans n’importe quelle direction.

Les moteurs omnidirectionnels sont en fait deux moteurs électriques attachés ensemble. Le premier moteur, qui est le moteur de propulsion, est relié par un engrenage conique à une roue en caoutchouc (comme celles qu’on retrouve sur les patins à roues alignées). Cette roue frotte sur la sphère et la fait tourner. Le deuxième moteur est responsable de la direction, et il sert à faire pivoter le moteur de propulsion. L’ensemble est aligné avec le centre de la sphère et s’appuie sur celle-ci avec une certaine pression.

Pour monter sur l’appareil, vous devez placer vos pieds sur la plate-forme en ligne avec le centre de la sphère. Une fois sur le Surfbal, vous pouvez transférer votre poids dans n’importe quelle direction, et l’appareil compensera en roulant dans cette direction. Le module de contrôle du Surfbal vous permet de demeurer en équilibre, car il apporte des corrections à chaque fraction de seconde. J’ai prévu trois moteurs omnidirectionnels pour propulser le Surfbal afin d’assurer une bonne traction, de la puissance et une répartition équilibrée des efforts.

À quoi ça sert?

L’idée principale du véhicule est qu’il est propulsé par une sphère capable de rouler dans différentes directions à des vitesses différentes.

Le dessinateur industriel

Le concept Surfbal a été développé en collaboration avec Edgar Modesto, dessinateur industriel de Chihuahua, au Mexique. Edgar est diplômé en design industriel de l’Université Iberoamericana. Il travaille actuellement comme designer pour The Tecnológico de Monterrey. Il a également créé les concepts de White Rabit et de Motobaggan.