LSV

Le concept

J’aimerais bien un jour pouvoir utiliser un véhicule urbain de la taille d’un ‘QUAD’ pour me déplacer en ville en toute légalité… Un ‘QUAD’ pollue moins qu’un SUV, ça prend moins d’espace, c’est moins pesant donc moins dommageable pour les infrastructures, et c’est aussi cool à conduire! Le LSV (Light Street Vehicle) est un véhicule urbain muni d’un habitacle convertible. Il est basé sur la plate-forme de l’Outlander Max XT.

Fonctionnement

J’ai décidé d’utiliser une plate-forme déjà en production pour gagner du temps et réduire les coûts. On enlève l’ancienne carrosserie et on modifie un peu le châssis pour y installer une cabine légère qu’on peut ouvrir en un seul mouvement en faisant pivotant l’habitacle vers l’avant (deux cylindres facilitent la manœuvre.) On changerait également les roues et les pneus, car le LSV roulerait surtout sur l’asphalte.

La garde au sol serait rabaissée ainsi que les sièges pour réduire la hauteur du centre de gravité. La position de conduite serait d’ailleurs un peu plus agressive que sur un VTT. L’habitacle pourrait être climatisé grâce à un deuxième radiateur. Pour augmenter la ventilation, les panneaux latéraux pourraient se glisser vers l’arrière. Évidemment il serait possible d’utiliser le LSV en hiver! C’est pourquoi il a un habitacle qui peut se fermer, une transmission de type CVT et quatre roues motrices.

Les occupants seraient protégés latéralement par le support de cabine. Selon moi, le véhicule devrait posséder sa propre catégorie d’homologation, car il ne pourrait pas répondre aux normes automobiles. Il existe des catégories pour les véhicules a basse vitesse (80 km/h) : il faudrait voir si le LSV peut en faire partie.

Le dessinateur industriel

Je remercie Boris Schwarzer, qui a réalisé les images du concept LSV! Boris est un dessinateur industriel qui travaille à Kalamazoo, dans le Michigan (État-Unis). Il a également réalisé le concept Electroller.