Motoboggan

Le concept

Le Motoboggan est un petit véhicule automatisé à double chenille qui sert à remonter les pentes en hiver et qui peut transporter trois personnes.

Origine de l’idée

Lorsque j’étais jeune, j’allais souvent glisser en traîne sauvage avec des amis sur une longue pente dans un champ situé à la sortie du village. Pour remonter la colline, on utilisait un Ski-Doo : il y en avait donc toujours un parmi nous qui devait redescendre la motoneige…

Fonctionnement

Le Motoboggan est propulsé par un petit moteur à quatre temps de 5 hp positionné au centre du châssis. Ce moteur entraîne une pompe hydraulique qui alimente deux petits moteurs hydrauliques fixés à l’arrière de chaque chenille. Cette configuration permet d’obtenir une bonne traction et facilite les virages.

La carrosserie est conçue pour accueillir trois personnes. Chaque siège est muni d’un dossier, de poignées latérales et de repose-pieds. On peut accrocher les luges/toboggans/traîneaux à un crochet situé à l’arrière du véhicule. Le véhicule est contrôlé par des commandes intégrées dans les poignées du premier passager. Avec ses deux chenilles à traction indépendante, le Motoboggan peut avancer, reculer et pivoter sur lui-même.

Le plus important, c’est que le Motoboggan peut se déplacer de façon autonome avec l’aide de capteurs similaires à ceux que l’on retrouve dans le ‘Roomba’ de la compagnie Irobot. Lorsque vous êtes au sommet de la colline, il suffit d’appuyer sur un bouton pour activer le mode ‘Recherche’. Lorsque vous débutez votre glissade, le Motoboggan suit le signal de votre téléphone intelligent pour venir vous chercher au bas de la colline. Il peut éviter les obstacles et il s’arrête à quelques pas de vous lorsqu’il vous a rejoint. Vous pouvez également le télécommander ou le programmer pour rejoindre une position à l’aide de son GPS intégré.

Le dessinateur industriel

Le concept du Motoboggan a été développé en collaboration avec Edgar Modesto, dessinateur industriel de Chihuahua, au Mexique. Edgar est diplômé en design industriel de l’Université Iberoamericana. Il travaille actuellement comme designer pour The Tecnológico de Monterrey. Il a également créé le concepts de White Rabit.