Solarfly

Le concept

Le Solarfly est un petit catamaran sans voile, propulsé par deux moteurs électriques multidirectionnels, qui peut accueillir quatre passagers. Il utilise trois modes d’approvisionnement en énergie : solaire, électrique ou mécanique.

Origine de l’idée

Le Solarfly est né d’une discussion entre mon frère Louis-Armand et moi. Il me proposait de développer une nouvelle génération de pédalo de style sportif (activité physique), et mon imagination s’est un peu emballée en réfléchissant à sa proposition. Je trouvais qu’il manquait un peu de moteur et de technologie dans le concept et j’ai décidé de pousser un peu l’enveloppe traditionnelle du pédalo…

Fonctionnement

Dans les deux longues coques profilées on retrouve des batteries marines qui servent à stocker l’énergie. On retrouve également un chargeur intelligent, ainsi qu’un système de navigation automatisé.

La première source d’énergie provient de panneaux solaires flexibles qui forment le toit Bimini du bateau. Des firmes comme Power Film Solar fabriquent ce genre de panneaux flexibles. Il serait donc possible de recouvrir également des parties de la coque ou des pontons. La deuxième source est un chargeur intelligent qui permet de recharger les batteries directement sur une prise de courant installée sur votre quai.

La troisième source est une composition spéciale. Il s’agit en fait de l’énergie mécanique transmise par un pédalier à un volant d’inertie (flywheel). Cette roue d’inertie génère un courant en tournant dans son boîtier sous vide et elle recharge ainsi les batteries du Solarfly. Il serait donc possible de pédaler durant un certain moment (p. ex. 30 minutes) et laisser ensuite le volant d’inertie continuer de charger les batteries avec son propre momentum. Le système pourrait également alimenter simultanément les deux moteurs situés sous le catamaran.

Afin de réduire la friction sur les pontons, j’ai pensé les enduire d’un revêtement superhydrophobe comme la peinture ‘Ultra-Ever Dry‘ d’UltraTech. Je ne sais pas si cela réduira la quantité d’énergie nécessaire pour faire glisser le Solarfly dans l’eau, mais j’imagine qu’il y aura moins de friction et que ça vaudrait donc la peine de tester l’idée…

J’installerais deux moteurs de type ‘Azipod‘ sur le Solarfly. Ces moteurs ressembleraient à ceux fabriqués par la division Marine de ABB pour les navires de croisière. Il faudrait en concevoir une nouvelle version, adaptée à la taille des embarcations de plaisance. L’utilisation d’Azipod permettrait d’automatiser la navigation du Solarfly, de sorte qu’il pourrait se piloter seul et garder une distance constante avec la berge (voir également le concept Exuma)

Le dessinateur industriel

Le concept Solarfly a été élaboré en collaboration avec Jan Bujnak, dessinateur industriel de la République slovaque. Jan est diplômé de l’Académie des Beaux-arts et de Design de Bratislava et travaille à son compte. Il a également créé les images du concept de sous-marin Oceanid.