Rakoon

Le concept

Le Rakoon est un concept de motoneige familiale légère et facile à conduire, qui coûterait moins de 5 000 $. Elle serait équipée d’un moteur à deux temps de 15 hp à injection directe (pour le moment l’idée d’un moteur électrique n’est pas réaliste car les batteries sont trop pesantes et elles coûteront trop chères.)

Origine de l’idée

Ma première motoneige était un Élan de Ski-Doo (1980). Elle était équipée d’un moteur de 12 hp, que je devais démarrer en ‘tirant sur la crank’. L’Élan n’avait pas de marche arrière et possédait une suspension assez limitée, mais c’était toujours plaisant de le conduire et de s’amuser avec! On pouvait partir explorer les environs car il flottait bien sur la neige, il était léger et facile à manœuvrer, et il était par-dessus tout abordable pour une première motoneige familiale.

Cela fait presque 20 ans que la production de l’Élan a été interrompue. À l’époque, le problème principal était la rentabilité du modèle. En effet, ce produit ne générait pas assez de profits pour justifier les efforts nécessaires pour sa production. La demande est restée constante, mais BRP décida d’arrêter la production du modèle en 1996. Et la demande est toujours là. Je pense donc que ce serait une bonne chose de réintroduire une motoneige d’entrée de gamme comme le Rakoon, dont le prix d’achat pourrait être de 5 000 $, tout comme la motomarine Sea-Doo Spark qui fait ses débuts cette année.

Fonctionnement

Le Rakoon doit être conçu pour plaire à toute la famille. Je pensais installer une hampe à ski alpin à l’arrière pour que vous puissiez tirer vos amis sur leurs skis ou snowboards. Je voudrais également équiper cette motoneige d’un petit moteur silencieux et fiable, déjà en production, afin d’éviter des coûts de développement supplémentaires. Pour limiter les coûts au minimum, je développerais un seul modèle, sans démarreur ni batteries. J’installerais des lumières DEL pour éclairer l’avant, l’arrière et les côtés, pour que l’on puisse continuer à jouer la nuit tombée (vu que le soleil se couche vers 16 heures en hiver). Bien sûr, il serait possible d’installer un grand nombre de pièces et accessoires sur cette motoneige pour la personnaliser.

À quoi ça sert?

Le Rakoon demeure une idée : les images que vous voyez ici servent à susciter des échanges autour du concept. Je ne suis pas convaincu qu’un tel projet pourrait être rentable si on l’outille et qu’on le fabrique en Amérique du Nord (compte tenu du volume de production, entre autres). Je crois plutôt qu’il devrait être produit en Chine ou au Vietnam et vendu directement au consommateur. Selon moi, la rentabilité d’un tel produit passera par la vente de pièces, d’accessoires et de kit optionnels qui, eux, seront disponibles chez les concessionnaires et qui permettront de susciter de l’intérêt pour des motoneiges plus performantes et plus avancées techniquement.

Le dessinateur industriel

Je remercie Abhishek Roy qui a créé les images du Rakoon. Abhishek est un concepteur de produit indépendant qui travaille à Mumbai, en Inde. Le Rakoon est le premier concept créé par Abhishek.