Stage Coach

Le concept

L’idée principale derrière le concept Stage Coach consistait à mélanger la technologie moderne avec un moyen de transport traditionnel. Cette diligence version 21ème siècle est une bon exemple du mariage de deux époques. D’un côté, le Stage Coach serait toujours tiré par des chevaux comme à l’époque du Far-West et, de l’autre, il posséderait d’étonnantes caractéristiques hautement technologiques comme le système électronique de stabilité, des fenêtres panoramiques intelligentes et un générateur entraîné par la force des chevaux. Une variation intéressante (et plus complexe) serait de développer un cocher robotique qui contrôlerait les chevaux.

Origine de l’idée

Il y a quelques mois je regardais une émission de télévision (je ne me souviens plus si c’était The Walking Dead ou Game of Thrones) et je me demandais ce qui se passerait s’il y avait une rupture majeure de carburant à travers le monde? Compte tenu de la situation politique/économique fragile du monde actuel, il y a tout de même une possibilité (quoique très faible) que cela se produise. C’est en réfléchissant à cela que le concept du Stage Coach m’est venu à l’esprit. Peu importe qu’il y ait une pénurie d’essence, avec ce concept nous aurions une alternative pour se déplacer : de bon chevaux.

Fonctionnement

L’idée semblait assez intéressante pour que je me lance dans la création d’une diligence moderne tirée par des chevaux. Et, quand je dis «moderne», je veux dire une diligence avec une carrosserie en composite, un châssis en alliage léger, des fenêtres panoramiques fabriquées avec un verre intelligent, des freins à disques aux quatre roues, des harnais confortables pour les chevaux avec un système de rétroaction sensorielle muni de lumières DEL.

Pendant que l’idée prenait forme dans mon esprit, j’ai commencé à me préoccuper du fonctionnement du système électrique. Si l’économie s’effondre, les chevaux seront probablement disponibles en plus grande quantité, mais l’approvisionnement en carburant sera difficile, et l’utilisation d’une génératrice ne sera donc pas un bon choix. J’ai ajouté à la place deux gros alternateurs de 250 ampères connectés à chacun des essieux. Leur puissance pourrait être inférieure en fonction des systèmes électriques éventuellement présents sur la diligence (système de son, ventilateur, climatisation…). Quatre batteries à décharge profonde de qualité militaire seraient utilisées pour emmagasiner l’énergie et fournir le véhicule en électricité lorsque le Stage Coach serait arrêté. Afin de transporter six passagers confortablement sur différents types de routes, la diligence serait équipée d’une bonne suspension et de grandes roues à rayon en alliage.

Les autres éléments essentiels comprennent des pneus en caoutchouc à roulage à plat, quatre roues directionnelles assistées par des solénoïdes, une porte latérale qui s’ouvre vers le haut, ainsi qu’un escalier pivotant vers le bas, avec, aussi, des vitres pouvant se teinter via un courant électrique, un système contrôle de la stabilité qui empêcherait les renversements, un système de découplement rapide de l’attelage aux chevaux en cas d’urgence, un système de chauffage au propane (ou au bois) en option pour les climats plus froids, un système de climatisation alimenté par les essieux (radiateur et  ventilateur), un coffre spacieux à l’arrière, ainsi que des panneaux solaires sur le toit pour recharger les batteries.

J’ai hésité à inclure un cockpit entièrement clos car cela compliquerait les choses pour diriger les chevaux. Par contre, un toit convertible pour le cocher serait une bonne idée. Le Stage Coach devrait être conçu pour durer plus de 25 ans, et il devrait coûter moins de 25 000 $ (tout dépendra du volume de production, ce qui sera compris dans le modèle de base et où il sera fabriqué). Il devrait être très robuste, facile à entretenir, avec des pièces existantes (alternateurs, radiateurs, batteries, moteurs des fenêtres, pièces de suspension, etc.)

À quoi ça sert?

Le Stage Coach pourrait être utilisé pour rendre visite à des amis (si vous habitez à la campagne). Il pourrait servir sur des ranchs ou de grandes propriétés, ou encore comme un attraction touristique dans des lieux de villégiature. Il pourrait aussi remplacer les calèches là où des chevaux sont déjà utilisés.

Le dessinateur industriel

Les images du Stage Coach ont été créées par Brian Ross Miller, dessinateur industriel qui travaille à Denver au Colorado. Brian a également créé les images du Fireliner.