Odyssée

Le concept

L’Odyssée est une voiture électrique qui se transforme en un véhicule sous-marin personnel. Elle est équipée de deux ailes oscillantes situées de chaque côté, qui servent de système de propulsion à la place d’hélices. La voiture s’appuie sur une plate-forme de Tesla Modèle ‘S’ et serait en mesure d’atteindre une profondeur de 100 pieds.

Origine de l’idée

En septembre dernier, Elon Musk a acheté la célèbre voiture sous-marine du film « L’espion qui m’aimait » (un des James Bond), qui ressemble à une ‘Lotus’. Elon Musk envisage de modifier cette voiture (qui, en réalité, n’est qu’un accessoire de film) pour la convertir en une vraie voiture qui peut se transformer en sous-marin (voir l’article de CNN). Lorsque j’ai lu cet article, cela m’a donné une idée sur la façon de créer le concept de voiture sous-marine Odyssée. Je voulais utiliser un nouveau système pour propulser la voiture, et j’ai donc décidé d’intégrer un concept de propulsion qui m’a été présenté par un inventeur du nom de Maxime Lambert Bolduc et qui a accepté de travailler avec moi sur le concept de l’Odyssée.

Fonctionnement

La Tesla Model S est une voiture électrique bien construite avec une bonne forme aérodynamique, et j’ai donc choisi cette plate-forme pour créer l’Odyssée. Dans le coffre arrière de la voiture, un moteur électrique serait installé pour entraîner les deux ailes oscillantes. Ces ailes seraient montées de chaque côté des ailes arrière et elles s’écarteraient de la carrosserie lorsque l’Odyssée entrerait dans l’eau. Les ailes pourraient alors osciller comme une queue de poisson et elles propulseraient le véhicule sous l’eau (voir la vidéo de Eolo).

Le véhicule devrait être scellé correctement, y compris les caoutchoucs sous pression autour des portes. Les roues sont munies de couverts électriques qui se déploient vers le bas de chaque côté afin de réduire la traînée. L’Odyssée serait munie de réservoirs de ballast pour contrôler sa flottabilité. Par ailleurs, des ailettes horizontales se déploieraient de chaque côté de la voiture pour permettre les déplacements sur l’axe vertical, et un gouvernail monté à l’arrière orienterait l’Odyssée vers la gauche ou à la droite (bâbord/tribord).

À quoi ça sert?

L’Odyssée pourrait être utilisée pour explorer la mer et se déplacer avant ou après une plongée. Un obstacle important serait la capacité de la batterie, car il est beaucoup plus difficile de se déplacer dans l’eau que dans l’air. Une bonne solution serait d’envisager un système de piles à combustible hybride. Il n’y a pas beaucoup de  soleil qui passe à travers 100 pieds d’eau : cela limiterait donc la voiture à cette profondeur. Cela rendrait le développement un peu moins difficile aussi (peut-être que 50 pieds seraient une profondeur encore plus réaliste). Des lumières de type DEL devraient également être ajoutées sur le côté pour obtenir une meilleure visibilité de la flore subaquatique.

Le dessinateur industriel

Les images du concept Odyssée ont été produites par Jan Metelka, qui travaille en République tchèque. Diplômé de l’Académie des Arts de l’Architecture et du Design de Prague, Jan a également créé les images du concept FireQuad.