Phantom

Le concept

Le Phantom est un concept de voiture de course propulsée par un moteur électrique (ou un moteur à combustion) et contrôlée à distance par un pilote ou par une intelligence artificielle. Les courses de voitures Phantom se tiendraient sur les circuits les plus prestigieux du monde et elles permettraient aux meilleurs pilotes virtuels du monde entier de s’affronter sans courir de risque.

Origine de l’idée

Je réfléchis depuis un certain temps au principe des voitures de course sans pilote. J’aime conduire des voitures rapides et suivre les compétitions automobiles, à la fois pour la passion du sport (motorisé) et pour la technologie qu’on y retrouve. Par contre, j’ai essayé d’imaginer, en tant qu’ingénieur, un scénario où la vie du pilote ne serait pas en danger et où le spectacle resterait époustouflant. Je ne propose pas ici d’éliminer les courses traditionnelles, mais plutôt d’introduire une nouvelle série de courses complémentaires. Une série où les voitures seraient contrôlées à distance par les meilleurs pilotes de la planète (pensez aux millions de pilotes virtuels de par le monde). Une série qui proposerait également une catégorie où les voitures Phantom seraient contrôlées par des intelligences artificielles (c’est d’ailleurs un des thèmes favoris de l’industrie automobile présentement).

Fonctionnement

La carrosserie de la Phantom est un mélange entre une Formule 1 et une voiture de la série Le Mans, le but étant d’atteindre une efficacité aérodynamique optimale. La carrosserie pourrait encore être amincie et améliorée et elle devrait comporter assez d’espace pour des batteries au lithium-air ou d’autres type de batteries encore plus performantes. L’objectif du poids total serait de 1 250 livres. Les roues arrière seraient couvertes, et les ailerons avant et arrière s’adapteraient en temps réel au meilleur profil aérodynamique. Ils pourraient s’incliner vers le haut lors des freinages et vers le bas lors d’un dépassement ou dans les lignes droites.

Il y aurait deux grands panneaux d’affichage à cristaux liquides de chaque côté de la voiture pour mettre en valeur les commanditaires et afficher des annonces en fonction de l’auditoire-cible dans les gradins. Les logos animés des commanditaires et des animations seraient diffusés sur la partie auparavant occupée par le pilote. Des bandes de LED seraient utilisées sur certaines parties de la carrosserie pour donner un caractère plus agressif et visuellement attrayant aux Phantom. Ces lumières de type LED pourraient également changer de couleur en fonction de la stratégie de course de la voiture ou de son état technique. Une grande partie des difficultés qu’éprouvent les ingénieurs de Formule 1 et d’autres voitures de course concerne la sécurité des conducteurs. Avec la Phantom, les ingénieurs pourraient se concentrer sur la performance technique du bolide de façon pure et simple, avec beaucoup moins de contraintes. Cela devrait permettre d’accélérer le développement des intelligences artificielles qui conduiront les voitures de demain.

À quoi ça sert?

Le concept Phantom nous permettrait de pousser les voitures à leurs limites sans mettre en danger les pilotes. J’envisagerais la création d’un concours en ligne, ouvert à tous pour dénicher les meilleurs pilotes possibles pour ces voitures. Ces pilotes seraient en compétition pour obtenir la chance de piloter une Phantom lors d’une vraie course, et ce championnat serait ouvert à tous les pilotes virtuels. Cela se traduirait fort probablement par une plus grande visibilité et un plus grand intérêt. Je créerais également un second type de course sans pilote avec des intelligences artificielles. Cela permettrait d’améliorer la technologie utilisée dans les voitures de demain et cela se traduirait par une compétition incroyable entre les meilleurs algorithmes de contrôle de la planète.

Comme une partie du championnat est basée sur la programmation proprement dite d’algorithmes de contrôles, ceux-ci pourraient aussi bien être développés sur des plate-formes collaboratives de type ‘open source’ que par de très grandes entreprises automobiles ou de technologies de l’information. La prochaine étape consiste à financer la construction d’un prototype qui peut démontrer le concept et/ou la création d’une compétition internationale avec des règlements et un encadrement formels. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter pour en apprendre davantage.

Le dessinateur industriel

Les images de la Phantom ont été produites par Jan Metelka, qui travaille en République tchèque. Diplômé de l’Académie des Arts de l’Architecture et de Design de Prague, Jan a aussi créé les images du concept Odyssée.