Daredevil

Le concept

Le Daredevil est une embarcation qui entrerait dans la catégorie des  «sports nautiques extrêmes ». Il serait conçu pour plonger du haut des chutes du Niagara avec huit personnes à bord. Il serait équipé d’un parachute, d’aérofreins latéraux qui ralentiraient la descente et de plusieurs amortisseurs pour absorber les chocs.

Origine de l’idée

Cette idée vient de mon ami Olivier Peraldi, qui me fait souvent part de ses commentaires par rapport à mes concepts. Un jour il m’a suggéré de revisiter l’idée du fameux baril qui tombe du haut des chutes du Niagara en créant une embarcation qui pourrait faire cette plongée de façon sécuritaire avec plusieurs personnes à l’intérieur.

Au début j’étais hésitant, mais je me suis finalement décidé, et Olivier m’a aidé en grande partie dans la conception. Boris Schwarzer m’a aussi donné ses commentaires en dessinant les plans.

Nous avons fait de notre mieux pour créer un concept original et sécuritaire, mais il reste évidemment du travail à faire, et c’est pourquoi vos commentaires sont les bienvenus.

Fonctionnement

Le Daredevil serait construit avec un matériau très résistant comme la fibre de kevlar. Il y aurait de la place pour huit personnes y compris le pilote. Un habitacle transparent et résistant serait installé sur le dessus de l’embarcation pour permettre aux passagers de voir l’extérieur durant le trajet, le plongeon et la descente. Ce pare-brise servirait également d’accès principal pour monter à bord. Une trappe de secours serait également installée sous la coque du Daredevil.

L’embarcation serait propulsée par un moteur électrique qui se rechargerait lors de la montée et durant l’embarquement (elle pourrait aussi être équipée d’un moteur à combustion au besoin). Un propulseur d’étrave (bow thruster) contribuerait à maintenir l’embarcation correctement alignée au bord du précipice.

Le design et la configuration de l’embarcation ont besoin d’être étudiés et revus. Nous avons essayé différents scénarios et nous avons pensé inclure des stabilisateurs qui se déploieraient sur les côtés pour maintenir l’appareil dans une bonne position lors de la descente (une bonne répartition du poids favoriserait la descente en piqué). Les stabilisateurs ralentiraient la descente, mais le Daredevil aurait quand même besoin d’un parachute semi-rigide ou d’un système pour ralentir sa descente, car, sans ce genre de dispositif, l’embarcation entrerait dans l’eau à environ 200 km/h.

Lorsque nous aurons trouvé une solution pour une vitesse de plongée raisonnable, nous pourrons nous concentrer sur la conception d’un amortisseur avant qui absorberait (et disperserait) une partie du choc à l’impact. Les sièges des passagers seront également munis d’amortisseurs. Le port d’une ceinture de sécurité à cinq points serait obligatoire ainsi qu’un casque protecteur muni d’un aimant attaché à l’appuie-tête du siège, ce qui aidera à garder la tête stable durant la descente.

À quoi ça sert?

Est-ce qu’il existe un marché pour ce genre d’embarcation? Oui, ça ne fait aucun doute. Est-ce qu’elle peut être construite pour qu’elle soit sécuritaire, fiable et intéressante à utiliser? Avec toutes les nouvelles technologies à notre disposition, oui certainement. Nous avons pris du temps pour trouver des idées, et maintenant vos idées et commentaires pourront aider pour poursuivre la conception, la rendre plus simple, moins chère et plus sécuritaire. C’est un projet qui serait très intéressant à concrétiser en prototype.

Le dessinateur industriel

Je remercie Boris Schwarzer, qui a créé le plan du Daredevil. Boris vit dans l’État du Michigan aux États-Unis, et a fait ses études au Collège Creative Studies. Il a également créé les images du LSV.

SHARE