Farouche

Le concept

Le Farouche est une motoneige de style «roadster » qui ressemble à une «muscle car» de collection décapotable. Il serait équipé d’un moteur Rotax à deux temps, triple cylindre de 1200 cc E-TEC, qui pourrait produire 250 ch.

Origine de l’idée

En 1974, Ski-Doo a construit un prototype de véhicule appelé le Mirage. Il ressemblait à une Lamborghini et était destiné à être conduit sur la neige. Il avait stimulé mon imagination à l’époque et m’avait fait réfléchir à l’avenir des motoneiges. Au fil des ans, j’ai pensé qu’on pourrait conduire un jour ce véhicule, mais les fabricants de motoneiges n’ont jamais voulu aller dans cette direction. Contrairement au Farouche, le Mirage n’était pas destiné à être conduit pour aller vite, et c’était un véhicule complètement fermé.

Fonctionnement

Le Farouche est équipé d’un châssis en aluminium ultra-léger, et sa carrosserie est en fibre de carbone renforcée. Le châssis et la carrosserie seraient conçus pour se compléter mutuellement et réduire le poids total de la motoneige.

Le moteur proviendrait de Rotax. ce serait une nouvelle version du moteur 800R E-TEC existant, mais en y ajoutant un cylindre qui ferait passer (hypothétiquement) la puissance totale à 250 ch. J’ai pensé utiliser un moteur à quatre temps comme celui du Ski-Doo Elite (1500 cc), mais je voulais conserver la masse totale au minimum. Le moteur à deux temps semble la meilleure option, surtout que la performance, dans ce cas, est plus importante que la fiabilité, le bruit ou la consommation de carburant.

La puissance du moteur serait transférée par une CVT à un différentiel à glissement limité, qui, à son tour, gérerait la puissance de sortie transmise aux chenilles. Les chenilles pourraient être conçues par Camoplast ou Kimpex et seraient adaptées aux exigences de performance du Farouche.

Les sièges seraient spécialement conçus par Recaro et pourraient être chauffés par le liquide de refroidissement du moteur. En option, chaque siège pourrait être équipé de sa propre suspension indépendante afin que le conducteur et le passager puissent programmer leur propre réglage de suspension pour améliorer leur confort. Pour diminuer le poids du véhicule et sa complexité, il n’y aurait pas de portières. Les occupants pourraient monter à partir de l’arrière ou par les côtés (un peu comme dans Dukes of Hazzard / Shérif, fais moi peur!).

À quoi ça sert?

Le Farouche ne serait pas conçu pour rouler toute une journée sur des sentiers de motoneige. C’est un véhicule idéal pour aller faire une petite randonnée de quelques heures avec un ou une ami(e) la fin de semaine. Le Farouche ferait sensation lors d’événements hivernaux tels que le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt ou d’autres événements du même genre.

Le dessinateur industriel

Le concept Farouche été développé en collaboration avec Sebastian Campos Möller, dessinateur industriel vivant au Mexique. Sebastian est diplômé du Savannah College of Arts and Design et se spécialise dans la modélisation 3D et le développement de concept de produits centrés sur l’utilisateur. Il a également créé les images du Paragon.