Vigilente

Le Concept

La Vigilente est une moto urbaine conçue pour des ‘super-héros’ socialement responsables. Elle servirait à enregistrer et à partager des informations vitales, alerter les policiers des crimes en cours et à transporter rapidement les victimes vers des zones sécurisées. Quoique ce véhicule possède beaucoup de potentiel en tant que moto urbaine, son premier objectif serait de réduire et éventuellement d’éliminer les crimes violents commis contre les femmes à Mumbai.

Ainsi, chaque Vigilente deviendrait un important noyau vital faisant centre d’un réseau sans fil maillé (WMN) déployé à travers la ville. Ce tricycle hybride petit et agile disposerait également d’un système de stabilité avancée lui permettant de pencher dans les virages.

Origine de l’idée

Le besoin d’agents de la sécurité pour répondre rapidement et efficacement n’a jamais été aussi nécessaire en Inde. Toutes les semaines, des femmes sont brutalisées, violées et même assassinées dans les rues. Des groupes d’hommes errent dans les quartiers en toute impunité, ils sont capables d’éviter les forces policières qui sont en mal d’équipement pour répondre rapidement, ce qui signifie parfois la vie ou la mort pour des citoyens de la ville.

La Vigilente serait conçue pour répondre à ce besoin. Sa facilité d’utilisation nécessiterait qu’un minimum de formation pour la conduire et aider les citoyennes. Ainsi, un pilote impliqué (ou carrément un vrai super-héros) pourrait se retrouver sur la route pour patrouiller dans les rues dans un délai très court. L’idée serait de créer un réseau de propriétaires conduisant des Vigilente et qui patrouillerait les rues et aiderait la police dans la prévention de crimes contre les femmes.

Fonctionnement

La Vigilente est une moto roadster à trois roues, munies d’une roue à l’arrière et de deux roues directionnelles à l’avant. Cette moto serait propulsée par un moteur hybride au gaz naturel et serait plus petite que les motos du même genre sur le marché, donnant au Vigilente une plus grande manœuvrabilité dans les grandes villes indiennes comme Mumbai. Des essieux à direction qui penchent permettraient rapidement de faire demi-tour, et le mode électrique rendrait le véhicule silencieux pour patrouiller la nuit.

La caractéristique la plus intéressante du Vigilente serait son réseau sans fil wireless mesh network (WMN). Cette toile numérique constituant un réseau de communication privée serait indépendante des canaux commerciaux. Les Vigilente seraient reliés à un réseau nuagique où les informations seraient relayées d’un véhicule à l’autre et stockées dans un nuage collectif. Les pilotes des Vigilentes pourraient également relier leur moto avec leurs téléphones intelligents et leurs ordinateurs (dans leur maison) afin d’augmenter la puissance et la capacité de stockage du réseau Vigilente.

Chaque véhicule serait équipé de caméras, d’une puce GPS précise à un mètre, et d’un système de défense de base tel que des vaporisateurs de poivre de Cayenne activé seulement par les empreintes digitales du propriétaire. Lorsqu’un crime public serait commis, les passants pourraient le signaler et partager avec les pilotes du Vigilente toutes les informations qu’ils ont en leur possession. Le pilote du Vigilente pourrait alors avertir immédiatement les autres opérateurs via le réseau WMN. L’enregistrement des évènements servirait à dissuader les contrevenants, car ces preuves seraient ensuite retenues et utilisées contre eux par la police et le système judiciaire.

Les policiers pourraient d’ailleurs être rejoints en temps réel grâce au système de communication intégré des Vigilente créant ainsi une équipe puissante entre les deux parties. En fait, le travail des Vigilente ne serait pas d’interférer avec le travail des policiers, mais d’assurer un rôle dans la protection et l’assistance aux citoyens sans se borner au rôle de l’observateur passif. Ces citoyens auraient un impact certain tant sur le plan social (de par leurs interventions) que dans les médias. Cet impact pourrait avoir un effet dissuasif sur les autres criminels.

À quoi ça sert

Tout citoyen qui achète un Vigilente fera partie du réseau. Ils deviendraient ainsi des motocyclistes actifs dans le combat pour protéger les femmes, les personnes âgées et les autres groupes à risque ciblés par les criminels. Tous les rapports d’intervention seraient remplis sur place en temps réel et les plaintes (Harcèlement, Voie de fait, etc.) pourraient automatiquement être déposées au service de police par le réseau de justicier. On y trouverait la date de l’acte, l’emplacement, le nom des témoins, les vidéos, les photos, l’audio et les déclarations des parties impliquées. Les autorités carcérales auraient ainsi assez de preuve pour répondre efficacement aux plaintes et s’assurer que les délinquants soient poursuivis en justice.

La première fonction du Vigilente est d’empêcher des individus de commettre des atrocités aux femmes. Le réseau devient une déclaration de notre société qui ne veut plus tolérer la violence faite dans les rues. Malheureusement, les crimes de ce genre se produisent chaque jour, et la présence d’un réseau actif de pilote courageux, qui se sent interpelé, pourrait faire une grande différence. Le Vigilente responsabiliserait les citoyens et les aiderait à lutter contre la criminalité. Ce mouvement pourrait également s’étendre à toutes les personnes intéressées à se joindre au réseau Vigilente.

Le concepteur

Je tiens à remercier Abhishek Roy qui m’a proposé l’idée du Vigilente (sous la forme d’un problème à régler) et qui a créé les images du concept avec son équipe. Abhishek est le fondateur de Lunatic Koncepts, une entreprise de démarrage en design basé en Inde. L’équipe d’Abhishek a également créé les plans pour le camion Hexarig 8WD et de la motoneige Rakoon.