Mark V Kaki

Le concept

L’idée est simple : concevoir un véhicule d’extraction pour des soldats qui ont été blessés et capturés dans une zone de combat active. Le résultat c’est le Mark V – Kaki qui pourrait être utilisé par la Croix-Rouge, les Nations Unies, ou par les divisions médicales des forces armées. Ces véhicules visent à augmenter les chances de survie des soldats blessés et des civils qui se retrouve dans une zone de combat et de pouvoir limiter le nombre de victimes dans de telles situations.

Origine de l’idée

Lors d’un échange de tir, les chances qu’un soldat blessé survive, alors qu’il est cloué au sol, sont meilleures si des soins lui sont prodigués dans l’heure suivant la blessure. Ce laps de temps est souvent appelé l’heure d’or en médecine d’urgence. Le dessinateur industriel Xavier Gordillo et moi avons essayé d’imaginer un concept de véhicule qui améliorerait les chances de survie d’un soldat blessé en le retirant plus rapidement des zones actives. Nous avons essayé d’imaginer un véhicule autonome capable d’accomplir cette tâche sur un terrain urbain lorsque l’endroit subi un échange des tirs. Le résultat est une combinaison des deux types de véhicules : le Mark V et le Kaki qui travailleraient en équipe afin de retirer rapidement les blessés d’un endroit dangereux.

Fonctionnement

Le Mark V est un véhicule blindé qui peut se conduire sans chauffeur dans toutes les conditions (Note : il pourrait également être piloté). Le Mark V serait capable de résister aux balles de gros calibre et il serait déployé rapidement dans les zones actives (feux croisés nourris. À l’intérieur du Mark V, une civière robotisée appelée le Kaki, servirait à retirer les blessés (civils et militaires) de leur position fâcheuse et de les ramener en sécurité dans le Mark V puis ensuite au personnel médical approprié.

Le Mark V arrêterait près du soldat blessé et ouvrirait son panneau arrière pour laisser le passage à la civière mobile robotisée. Le Kaki a été conçu pour être rapide et agile, il ne perdrait pas de temps à se positionner avec soin au-dessus du blessé afin de le transporter à l’intérieur sa carapace blindée. Le Kaki retournerait ensuite au Mark V pour l’évacuation.

Le Mark V pourrait également être équipé de deux bras robotisés, attachés à l’extérieur. (Les plaques blindées protégeant les bras n’ont pas été dessinées) Ces bras pourraient servir à tirer des soldats dans le Mark V, ramasser ou déplacer des objets, et ils pourraient être commandés à distance par les troupes au sol.

Le Kaki est conçu pour évacuer les blessés sans leur causer plus de blessures. Cela signifie qu’il serait capable de maintenir la colonne vertébrale droite à l’aide de pinces spécialement conçues et pour déplacer les blessés rapidement et avec précision. Le Kaki serait donc plus agile et précis que son grand frère Mark V blindé.

À quoi ça sert ?

Les véhicules Mark V et Kaki pourraient travailler en groupe de 6. Ils utiliseraient des écrans de fumée pour dissimuler leurs emplacements et seraient équipés de capteurs localisés sur les véhicules pour pouvoir se déplacer aux alentours. Si un des Mark V ou un Kaki est endommagé, il y aurait quand même deux autres équipes de disponibles. Le déploiement de ces unités devrait être très rapide afin d’optimiser les chances de survie des soldats blessés et des civils pris sous un feu croisé.

Le designer industriel

Je tiens à remercier Éric Gadbois qui m’a donné quelques conseils et qui déjà participé à une mission de maintien de la paix avec les Nations Unies. Je tiens surtout à remercier Xavier Gordillo qui a créé les images du concept Mark V et du Kaki et qui a fourni la plupart des idées de conception. Xavier vit près de Třebíč en République tchèque. Il a étudié le Design Automobile à l’Europe Design Institute (IED) et travaille comme concepteur industriel indépendant. Xavier a également créé les images de l’Upex, et les concepts du Motorail.