Urban Link

Le Concept

L’Urban Link est un ‘tuk-tuk’ sans conducteurs, alimenté au gaz naturel. C’est une vision pour un nouveau type de transport hectométrique propre qui pourrait être utilisé dans les villes du monde entier.

Origine de l’idée

Lorsque vous voyagez en Thaïlande, en Inde, en Chine et dans beaucoup d’autres pays, vous pouvez monter sur des scooters modifiés (appelé auto rickshaw ou Tuk-Tuks) pour assoir deux passagers en plus du conducteur. Il existe des milliers de véhicules de ce genre dans toutes les villes et sites touristiques, car ils sont bon marché, le processus pour les emprunter est simple et ils sont universels.

Que se passera-t-il avec ce mode de transport lorsque la technologie sans conducteurs fera son apparition et lorsque des lois plus strictes concernant les émissions de C02 seront approuvées ? Avec l’Urban Link, Boris Schwarzer et moi avons essayé d’imaginer un concept plus écologique, plus efficace et encore plus simple à utiliser pour les touristes du monde entier.

Fonctionnement

L’Urban Link utiliserait un moteur à quatre temps conventionnel alimenté par du gaz propane (ou GPL), car c’est une source d’énergie plus propre que l’essence ordinaire (voir le concept Pegasi) et bien plus rapide à recharger qu’une voiture électrique. Lorsque les réservoirs seraient vides, les véhicules s’arrêteraient dans une station où les bonbonnes de GPL seraient changées à l’aide d’un système automatique en moins de vingt secondes. Une version électrique pourrait également être développée si l’infrastructure pour recharger les véhicules est disponible.

La largeur de l’Urban Link est conçue afin de pourvoir accueillir quatre passagers adultes à l’aide d’une configuration 2+2, côte à côte et face à face. Cependant, certaines personnes nécessitent plus d’espace, donc l’intérieur de l’Urban Link pourrait être utilisé en tant que véhicule 1+1. Les sièges faisant face à l’arrière pourraient également être soulevés pour stocker votre bagage, vos courses ou votre animal de compagnie. Les passagers pourraient entrer grâce aux ouvertures latérales en utilisant une marche qui se relèverait automatiquement le long du châssis inférieur.

Si vous effectuez un trajet dans un véhicule sans conducteurs, pourquoi vous soucier d’un parebrise ? L’Urban Link n’en aurait pas; à la place, il serait doté d’un cadre supérieur (tubulaire) pour augmenter sa rigidité et supporter ses toits panoramiques transparents. Les passagers profiteraient également d’une excellente vue extérieure en jetant un coup d’œil par les ouvertures latérales.

Le système de commande et de paiement serait semblable à ce qu’UBER a développé : vous utilisez simplement votre téléphone intelligent pour trouver, commander et payer votre course.

À quoi ça sert?

L’Urban Link est semblable au concept du Spike. La grande question à laquelle nous nous confrontons est comment nos véhicules évolueront si nous n’avons plus besoin de les conduire ? Boris et moi avons pensé à appliquer cette question pour les petits trajets en ville, et nous proposons l’Urban Link, alimenté au propane en combinaison avec la technologie sans conducteurs pour remplacer les tuk-tuk.

Nous savons qu’il existe une demande pour de tels véhicules étant donné qu’ils sont utilisés quotidiennement dans des milliers de villes du monde entier. La technologie sans conducteur est presque prête, et le logiciel de commande et de paiement existe, ainsi un véhicule Urban Link est une évolution logique.

Le Designer

J’aimerais remercier Boris Schwarzer qui a créé les images du concept Urban Link et qui a même trouvé le nom pour ce véhicule!. Boris vit dans le Michigan aux États-Unis. Il est allé au College of Creatives Studies. Il a également créé les images de la voiture-navette Spike, du concept voiture-appartement Kübe ainsi que le transporteur personnel Joust.