Tripogryph

Le concept

Le Tripogryph est une combinaison d’un aéroglisseur et d’un aéronef à effet de sol. Il peut planer au-dessus toute surface en utilisant ses trois ventilateurs intelligents et glisser sur les surfaces à basse altitude à l’aide de poussée fournie par deux  micro-turbines situées sur ses ailes.

Origine de l’idée

De temps en temps, je tente de trouver une configuration originale pour un concept d’aéroglisseur personnel.

Alors que je discutais des croquis de conception avec Ray Mattison, nous avons essayé différentes positions pour les ventilateurs destinés à soulever et pousser le véhicule vers l’avant. Il existe un grand nombre de combinaisons possibles, et certaines sont moins efficaces que d’autres. Dans ce véhicule, nous avons essayé de combiner la polyvalence d’un aéroglisseur à basse vitesse avec la capacité de levage d’un véhicule à effet de sol.

Fonctionnement

Le Tripogryph est configuré de manière similaire à un trike (une motocyclette à trois roues comme le Can-Am Spyder). Le pilote est assis sur le dessus du véhicule, le moteur est situé sous le siège, et il est contrôlé par le guidon. Cependant, la comparaison s’arrête là. Le Tripogryph est soutenu par trois ventilateurs au lieu de roues.

Ces ventilateurs poussent l’air vers le bas dans une jupe en caoutchouc (airskirt), ce qui augmente la pression de l’air et crée de la portance. La différence de pression est suffisante pour faire flotter le véhicule et se déplacer sur la terre, la boue, la glace, l’eau, et d’autres surfaces. Le caoutchouc sur le airskirt protège également le véhicule contre les dommages si il survole de petites roches ou des débris.

Pour changer de direction, le conducteur tourne le guidon et l’ordinateur du véhicule modifie le flux d’air sortant des airskirts. Les actionneurs électriques situés dans le airskirt soulevent une petite section de la jupe pour incliner le véhicule et le faire glisser dans la direction souhaitée. Ces actionneurs travaillent aussi en permanence pour maintenir le véhicule dans une position précise.
En outre, deux moteurs micro-turbines situées sur les pattes avant sont utilisées pour pousser l’air vers l’arrière et déplacer le Tripogryph vers l’avant. Ces moteurs seraient en mesure de pivoter de gauche et à droite pour modifier la direction de l’engin.

À ce stade, je pensais «pourquoi ne pas concevoir les jambes afin qu’ils puissent agir comme des ailes et utiliser les micro-turbines pour transformer cet aéroglisseur en véhicule à effet de sol? » Bien sûr, il faudrait des ailes conçues pour générer de la portance, et les moteurs devront être assez puissants.


Le Tripogryph est encore un concept à un stade précoce et beaucoup de ses fonctionnalités ne sont pas représentés. Nous avons encore besoin de définir la façon dont tous les systèmes peuvent interagir ensemble.

À quoi ça sert?

Le Tripogryph pourrait être utilisé comme véhicule de recherche et de sauvetage. Je pense au bayou, les Everglades, les plages, les déserts, de vastes étendues de toundra, etc. Ses pattes flexibles qui agissent aussi comme des ailes pourraient s’adapter à de légères variations du sol et sa capacité de glisser permettrait de couvrir de longues distances.

Le designer

J’aimerais remercier Ray Mattison de Design Eye-Q qui a créé les illustrations du concept Seatrick. Ray réside à Duluth, Minnesota, ÉU. Il a étudié au Collège des études créatives et a travaillé pour Cirrus AirCraft et Exodus Machines. Ray a également créé les images de l’avion supersonique Skreemr et du motocross semi-autonome à trois roues Rambler.