Antipode : Le jet d’affaire supersonique

Le concept

L’Antipode est un avion militaire supersonique qui peut atteindre plus de 25 000 km/h. Les jets à contre-courant sur les bords d’attaque des ailes permettent de réduire la chaleur et les ondes de choc soniques. En cas d’extrême urgence, cet aéronef pourrait transporter des officiers de haut rang à l’autre bout de la planète en quelques heures à peine.

Historique

Tout dernièrement, j’ai créé le concept d’un avion supersonique du nom de Skreemr. Restait à résoudre deux problèmes : le bruit produit par le franchissement du mur du son et la quantité incroyable de chaleur qui s’accumulerait sur le nez et les ailes.

Peu après la publication du concept du Skreemr dans les journaux, Joe Hazeltine, de Wyle Inc., m’a contacté. Il a proposé d’utiliser le phénomène aérodynamique du Long Penetration Mode (LPM) pour résoudre ces deux problèmes.

Fonctionnement

Contrairement au Skreemr, l’Antipode pourrait décoller de n’importe quel type de sol grâce à ses fusées de propulsion réutilisables. Ces fusées seraient attachées aux ailes et fourniraient juste assez de propulsion pour que l’avion décolle, monte à 40 000 pieds et atteigne Mach 5.

Les fusées d’accélération se sépareraient de l’Antipod au moment opportun et rentreraient à la base par elles-mêmes, comme les fusées du Blue Origin. Lorsque l’avion atteindrait Mach 5, l’ordinateur de l’avion allumerait le moteur de combustion statoréacteur supersonique et ferait passer l’aéronef à Mach 24.

L’Antipode en vol acheminerait une partie de l’air à travers un orifice situé sur le nez de l’avion. C’est ce jet d’air à contre-courant qui provoquerait le LPM ou mode de pénétration longue (voir vidéo).

Le MPL permettrait de réduire la température causée par le frottement de l’air sur la surface du fuselage ainsi que le bruit produit par le franchissement du mur du son. On pourrait aussi intégrer un diffuseur d’air le long du bord d’attaque des ailes. Ainsi, tous les bords d’attaque seraient refroidis grâce au LPM.

Les ailes pourraient avoir assez de portance pour que l’avion puisse planer et atterrir sur une piste d’atterrissage de 1 800 mètres de longueur. Des propulseurs de fusée compacts d’urgence, comme ceux de l’EZ-Rocket de X-COR Aéronautique, pourraient permettre au pilote de faire un deuxième essai d’atterrissage au besoin et ils pourraient également servir à ralentir l’avion.

À quoi ça sert?

L’Antipode permettrait aux officiers de haut rang des Forces armées de se rendre n’importe où sur la planète (dans un rayon de 20 000 km) en moins d’une heure. Il faudrait approfondir la recherche concernant le LPM pour confirmer la valeur supplémentaire réelle et le potentiel de cette technologie. Si vous désirez subventionner ce type de recherche en partenariat avec Wyle, veuillez communiquer avec Joseph Hazeltine.

Le dessinateur

Je remercie Abhishek Roy, qui a créé les illustrations de l’Antipode. Abhishek est propriétaire de Lunatic Koncepts, une entreprise de design dont le siège social se trouve en Inde. L’équipe d’Abhishek a également créé les représentations graphiques de la voiture électrique Subrocket et des drones de recherche Seekloc.

SHARE