Wemotaci

Le concept

Le Wemotaci représente une nouvelle génération de motoneiges, dont le carburant serait de l’hydrogène et non de l’essence. Son moteur à deux temps modifié de 888cc produirait 144 chevaux-vapeur, sans émanations de monoxyde de carbone.

Historique

Au Québec, 97 % de l’électricité est produite par des barrages hydroélectriques. Le coût de production est en moyenne inférieur à 7 cents/kWh. Si les batteries actuelles pouvaient accumuler plus d’énergie (densité), elles pourraient servir à propulser les motoneiges qui, elles, nécessitent une grande quantité de puissance pour que les chenilles se déplacent sur la neige.

Malheureusement, la technologie des batteries n’en est pas là. Une option viable serait donc de produire de l’hydrogène avec notre électricité et de l’utiliser pour propulser des véhicules récréatifs. C’est la base du concept du Wemotaci.

Fonctionnement

En 2012, deux chercheurs de l’Université de Sherbrooke, Jean Sébastien Plante et Martin Brouillette, ont modifié un moteur hors-bord à deux temps pour qu’il fonctionne à l’hydrogène et non à l’essence (voir l’article ici).

Ils se sont servis de pièces existantes et ils ont modifié le système d’injection pour qu’il puisse fonctionner avec de l’hydrogène à raison de 5 000 lbs/po. Ils ont également modifié les cylindres pour améliorer la combustion, mais la plupart des pièces du moteur sont conventionnelles. Le succès qu’ils ont remporté donne à penser qu’il serait possible d’élaborer un modèle pour la production en série.

L’hydrogène pourrait être emmagasiné dans des réservoirs semblables à ceux des plongeurs. Ces cylindres pourraient être entreposés dans une boîte protégée, à l’arrière du siège du conducteur (voir les images). Ils pourraient également être intégrés à la structure de la cabine avant. Dans ce cas, la boîte de type « El Camino » située à l’arrière pourrait servir à entreposer les bagages.

Ce véhicule serait plus coûteux que les modèles existants ? Je ne crois pas, puisque les matériaux sont à peu près les mêmes. Le carburant serait un peu plus cher puisque l’hydrogène l’est plus que l’essence, mais la différence pourrait être réduite grâce à un incitatif lié à la bourse du carbone.

Le Wemotaci pourrait être aussi rapide et tout aussi puissant que les modèles de motoneige existants. Qui plus est, il ne dégagerait que de la vapeur d’eau et non du monoxyde de carbone et des hydrocarbures non brûlés. Et il n’y aurait pas d’odeur de pétrole ou de gaz d’échappement.

Le dessinateur

Le concept du Wemotaci a été élaboré en collaboration avec Jan Bujnak, dessinateur industriel de la République slovaque. Diplômé de l’Academy of Fine Arts and Design de Bratislavia, Jan travaille à son compte. Il a aussi créé les illustrations de la bicyclette Biora, qui affiche vos émotions, et de l’aéroglisseur personnel Typhon.