Seatrick

Le concept

Le Seatrick est un concept de motomarine multi saison qui intègre des éléments de motoneige dans son design. Il a une coque, il flotte, il utilise deux chenilles pour la propulsion au lieu d’une turbine hydraulique et il est équipé de skis rétractables ou de roues.

Le contexte

Le « snowmobile skipping » est une activité où les pilotes de motoneige hydroplanent avec leur véhicule au-dessus de lacs ou de rivières. La chenille de la motoneige crée une poussée suffisamment forte pour propulser la machine sur l’eau, et si les conditions sont bonnes, la motoneige peut se déplacer assez rapidement. Le problème en utilisant une motoneige conventionnelle c’est que, lorsqu’on ralentit trop, la machine coule et le fun vient de s’arrêter! Le Seatrick (de l’anglais « trick » ou signifiant « truc » en français) combine les éléments des deux types de véhicules (Motoneige et motomarine) pour créer un nouveau genre de véhicule à chenilles capable de se déplacer à la fois sur le sol et sur l’eau.

Comment fonctionne-t-il?

Le Seatrick serait construit avec une coque en fibre de verre comme une motomarine. Idéalement, cette coque utiliserait un matériau composite plus léger. Deux chenilles indépendantes seraient intégrées sous la coque. Ces chenilles pourraient tourner à différentes vitesses pour diriger le véhicule plus facilement.

Les chenilles seraient conçues de manière à optimiser la propulsion hydraulique, c’est-à-dire que les crampons pourraient être en forme de cuillère ou toute autre forme pouvant faciliter l’accélération du Seatrik. Passer d’une vitesse ralentie à une vitesse de croisière sera le plus gros défi technique puisque l’accélération de la chenille dans l’eau va créer beaucoup de cavitation. Peut-être que le Seatrick devrait seulement être muni d’une chenille au lieu de deux. Il serait certainement intéressant de tester diverses configurations.

Ray Mattison (Le Designer) et moi avons décidé d’intégrer des skis rétractables dans la coque pour permettre de diriger le véhicule sur la terre ou dans l’eau. Encore une fois, des tests devraient être faits pour évaluer la valeur ajoutée d’utiliser des skis rétractables (ou des pneus durant l’été). Ils pourraient être conçus de manière à flotter comme les pontons ou à rouler sur des surfaces dures.

Idéalement, le Seatrick utiliserait de l’hydrogène (stocké dans de petits réservoirs interchangeables) pour alimenter son moteur à deux temps d’une puissance de 150 cv. lorsque les batteries lithium-air seront enfin disponibles sur le marché, une version électrique de la Seatrik pourrait être offerte.

Quelle est son utilité

Un avantage évident est que vous pourrez conduire sur la terre ou la neige et même naviguer sur une rivière ou un lac sans avoir à utiliser une remorque ou une rampe à bateau. Vous pourriez même atteindre des vitesses plus élevées sur des eaux calmes. Peut-être que ce concept vous donnera d’autres idées pour un véhicule de sport multi saison? Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous contacter.

Le designer

J’aimerais remercier Ray Mattison de Design Eye-Q qui a créé les illustrations du concept Seatrick. Ray réside à Duluth, Minnesota, ÉU. Il a étudié au Collège des études créatives et a travaillé pour Cirrus AirCraft et Exodus Machines. Ray a également créé les images de l’avion supersonique Skreemr et du motocross semi-autonome à trois roues Rambler.