Escatek

Le concept

L’Escatek est une nouvelle façon de s’enregistrer et de passer les contrôles de sécurité et de douane dans un aéroport. Ces trois étapes pourraient prendre moins d’une minute grâce à l’escalier roulant menant aux portes de départ.

Origine

C’est Pascale, ma compagne de vie, avec qui je voyage souvent, qui a m’a demandé un jour s’il était possible d’améliorer le processus grâce aux technologies actuelles. L’Escatek est une première proposition qui permettrait de simplifier et d’accélérer l’ensemble du processus.

Fonctionnement

Les passagers, munis de leur passeport et de leurs valises, se dirigeraient vers la porte d’embarquement en passant par l’Escatek, où ils déposeraient leur passeport du côté gauche et leurs valises du côté droit.

Le convoyeur robotisé de gauche s’occuperait de vérifier la validité du passeport et l’inscription du passager sur une liste. Il procéderait également à toutes les autres vérifications nécessaires et alerterait les autorités au besoin (sécurité, immigration, compagnie aérienne, etc.).

Le convoyeur des valises pour sa part vérifierait si les valises contiennent des éléments dangereux ou interdits à l’aide de scanneurs. Les valises seraient photographiées, pesées et identifiées au nom du passager. Les grosses valises seraient envoyées dans la soute, tandis que les bagages à main seraient remis au voyageur à la sortie de l’Escatek. S’il arrivait qu’une  valise soit problématique ou que d’autres renseignements soient nécessaires, le bagage serait mis de côté en haut de l’escalier roulant.

Les voyageurs engagés sur L’Escatek passeraient à travers un portail où ils seraient identifiés grâce à des caméras. Leur taille et leur poids seraient pris en note pour optimiser le rapport de masse et centrage de l’avion. Divers appareils de mesure serviraient à identifier la personne et à déterminer si elle représente un danger pour le vol ou le pays. L’Escatek pourrait même poser des questions aux voyageurs et enregistrer leurs réponses.

Les technologies nécessaires à la réalisation de ce système existent. La meilleure façon de les conjuguer de façon optimale reste à discuter, mais il est clair que chacun d’entre nous pourrait bénéficier d’un processus plus rapide et plus simple. L’Escatek pourrait même adapter ses méthodes de contrôle à la catégorie de personnes (enfants, femmes enceintes, etc.)

Quel marché?

On pourrait installer des Escatek dans tous les aéroports, les ports et les gares du monde. Ses versions pourraient être adaptées à la réglementation locale. Il serait un instrument supplémentaire au service des employés d’aéroport. D’autres versions plus légères pourraient être proposées aux grands centres commerciaux, aux grands complexes sportifs ou aux centres de spectacles. Rien n’empêcherait d’intégrer cette technologie à un ascenseur ou à un tapis roulant.

Le dessinateur industriel

Le concept Escatek a été élaboré en collaboration avec Ashish Thulkar, dessinateur industriel originaire de Bangalore, en Inde. Ashish est titulaire d’une maitrise en design de l’Institut indien des sciences, qu’il a obtenue en 2014. Il est actuellement dessinateur industriel indépendant. Ashish a également réalisé les images du concept de l’avion intermodal Shango et celles du train commercial Metroshop.