Bionika

Le concept

Le concept Bionika est une voiture mécanorganique qui utilise la puissance musculaire pour transporter des personnes. Il consomme les restes de nourriture et de l’eau de pluie, il produit du compost et il est même capable de se réparer comme tout organisme vivant, ce qui en fait un moyen écologique de se déplacer tout en réutilisant les déchets.

L’origine de l’idée

Au début de Mars, j’ai proposé à Xavier Gordillo l’idée de construire une voiture alimentée par des muscles au lieu de combustion. La voiture pourrait extraire l’énergie de la digestion des aliments comme les humains ou les animaux font. L’objectif était de créer une voiture vivante en utilisant des structures biologiques et des éléments mécaniques.

Fonctionnement

Le cadre de la Bionika est fait d’un composite à base de graphène conducteur et de matière organique rigide. Les tissus vivants sont cultivés dans un laboratoire de biotechnologie et sont assemblés sur une ligne d’usine. Fondamentalement, il a un estomac qui digère les déchets alimentaires transformés et fournit de l’énergie à un muscle puissant conçu pour propulser un vilebrequin. Le mouvement de va-et-vient du muscle serait converti en un mouvement circulaire et l’excès d’énergie pourrait être emmagasiné à l’intérieur d’une batterie organique.

Le Bionika dispose d’un système circulatoire utilisé pour le transport des protéines vers le moteur musculaire, et ce système peut également être utilisé pour chauffer ou refroidir la voiture. La voiture est un organisme vivant qui vieillit au fil du temps et doit être bien entretenue, mais elle n’est pas un animal en soi, car elle n’aurait pas de cerveau. Elle pourrait cependant être interfacée avec une intelligence artificielle limitée (AI) pour contrôler et réguler ses organes et systèmes.

Différents composants pourraient être inspirés par les parties du corps. Par exemple, les portes peuvent s’ouvrir comme une bouche ou des paupières. L’utilisation d’un tissu biologique pour la carrosserie offrirait un volume flexible et permettrait aux pièces mobiles de se déplacer plus librement, comme le mouvement de la roue. La suspension et la direction peuvent être contrôlées par des muscles via le système nerveux de la voiture.

À quoi ça sert?

Le Bionika pourrait remplacer les voitures classiques et offrir une option entièrement biologique qui permet de réutiliser les aliments qui auraient fini dans une décharge. Il pourrait se révéler impossible de développer un tel véhicule dans les 100 prochaines années et se peut que la quantité d’énergie nécessaire pour son déplacement soit difficile à justifier. Néanmoins, cette idée pourrait simplement inspirer un autre inventeur à imaginer un véhicule ou un dispositif bio mécanique simple.

Le designer

Je voudrais remercier Xavier Gordillo, qui a créé les images du concept du MUJÏN. Xavier habite près de Blansko, en République Czech. Il a étudié le Dessin automobile à l’Institut Européenne du Design (IED), et il travaille à la pige en tant que dessinateur industriel. Xavier a aussi créé les images de de la poussette automatisée Mujïn.