Motowalk

Le concept

Le concept Motowalk est destiné au transport de personnes dans les quartiers d’affaires à partir de trottoirs dans lesquels seraient intégrées des sphères motorisées. Le Motowalk constituerait un nouveau type de trottoirs multidirectionnels pour les villes densément peuplées. Il permettrait de changer la façon dont les gens se déplacent d’un endroit à un autre lorsqu’ils sont au travail.

Le contexte

Lors d’un voyage familial à Disney World en Floride, il y a quelques années, nous avons eu la chance d’utiliser le Tommorrowland Transit Authority People Mover pour nous déplacer.  Un système de transport en commun urbain futuriste tel qu’on l’annonçait.  Naturellement, mon instinct m’a immédiatement poussé à réfléchir à son amélioration. Si nous étions en mesure de déplacer les gens sans avoir besoin de voitures électriques, si le trottoir en soi avait la capacité de transporter des gens dans la direction voulue.

Comment ça fonctionne

Le Motowalk prendrait la forme d’un trottoir roulant. Des garde-corps munis de mains courantes permettraient de se tenir et le plancher serait conçu de manière à vous transporter dans la direction souhaitée. Cette portion du concept est d’ailleurs la plus délicate conceptuellement, comme vous pouvez vous l’imaginer.

Le designer industriel Adolfo Esquivel, créateur des images du Motowalk, propose donc d’utiliser des microsphères dont le roulement serait orienté vers la direction voulue à partir d’électroaimants. Chacun pourrait ainsi, embarquer, débarquer et amorcer un virage nécessaire à son déplacement.

Essentiellement, en embarquant sur le Motowalk et en tenant la main-courante, on amorcerait un glissement ou une translation. Le système de transport accélèrerait tout en s’assurant de l’équilibre des individus à son bord.  Une certaine habitude d’utilisation serait requise mais d’instinct, comme dans plusieurs domaines d’activités, les plus jeunes s’adapteraient assez rapidement.  Il serait possible d’embarquer avec une planche de (slide board) et même d’indiquer la vitesse de croisière de préférence.

Les garde-corps / mains courantes disposés tout au long des trottoirs permettraient  aux gens à bord de se tenir lorsqu’ils en ressentent le besoin. Les sphères pourraient rester en place et fixes afin d’immobiliser le passager qui ne désire pas se déplacer. En d’autres mots, le Motowalk se comporterait comme un trottoir traditionnel, un tapis roulant, et un dispositif de translation de pointe capable d’intégrer courbes et virages dans le trajet.

À quoi il sert/Son utilité

Le Motowalk serait spécialement conçu pour les milieux urbains densément peuplés (comme Shibuya au Japon par exemple).  Au départ, il pourrait être fabriqué et utilisé à l’intérieur, dans des centres de recherche, des universités, des aéroports et des centres commerciaux, et par la suite être implanté à l’extérieur.  Il existe surement d’autres façons de conceptualiser un système de transport comme le Motowalk, vos suggestions à cet égard seraient bien accueillies.

Le dessinateur industriel

Les rendus graphiques du Motowalk sont le travail d’Adolfo Esquivel, ce dernier détient un diplôme en design industriel de la Colombie; ainsi qu’un diplôme d’études supérieures spécialisées de l’école de design de l’UQAM. Adolfo a également créé les images du drone soucoupe volante Firesound et de la voiture métamorphosable Jacknife.