Otari

Le concept

Le concept Otari est un petit drone sous-marin conçu pour assister les sauveteurs. Il a comme mission de retirer de la piscine les enfants, les adultes, et même les animaux en danger de noyade. De la taille d’une bouée de sauvetage, il est équipé de turbines hydrauliques et de sacs gonflables qui peuvent s’activer afin de soulever la victime hors de l’eau.

Le contexte

Lorsqu’il s’agit de piscine, les mesures de sécurité sont une priorité. Pourtant, on observe encore une moyenne de plus de 3 500 noyades en piscine annuellement aux États-Unis, ce qui signifie près de 10 noyades quotidiennement. En fait, la noyade se classe à la cinquième place dans les causes de décès non intentionnelles aux États-Unis.

Les alarmes de sécurité pour les piscines existent, mais quelqu’un doit être à proximité de la victime afin de l’assister; ce n‘est pas toujours le cas. L’Otari aurait la capacité de secourir une personne en danger seulement quelques secondes après leur chute dans l’eau. Sachant que la chance de survie des victimes est de 95 % si elles sont sauvées dans la première minute de l’incident, le temps de réponse de l’Otari pourrait surement aider à sauver des vies.

Comment ça fonctionne

L’Otari serait alimenté par batterie et rechargé à partir d’une technologie électrique sans-fil ou de l’énergie solaire. Le drone se déplacerait au moyen de petites turbines hydrauliques à jets. La surveillance et la navigation s’effectueraient par sonar, par capteurs et par caméras tandis que la gestion du drone sous-marin se ferait au moyen d’un téléphone intelligent ou d’une tablette. Des lumières DEL le rendraient facilement repérable dans l’obscurité.

L’Otari se positionnerait au fond de la piscine d’où il surveillerait les activités. Il aurait la possibilité de se déployer de façon autonome dans le cas où une victime se retrouvait à l’eau sans surveillance humaine ou à partir d’une application sur un téléphone intelligent ou une tablette.

Une caractéristique principale serait ses sacs gonflables latéraux. En cas d’urgence, l’Otari procèderait au sauvetage se plaçant directement sous la victime tout en déclenchant simultanément une alerte sur le téléphone ou la tablette des propriétaires de la piscine. Les sacs gonflables nécessaires seraient activés afin de ramener rapidement la victime à la surface de façon sécuritaire. L’éclairage DEL clignoterait et un système d’alarme sonore retentirait dans le but d’attirer l’attention des gens à proximité

Le marché potentiel

L’Otari vise comme marché les propriétaires de piscine qui ont de jeunes enfants ou qui habitent dans un quartier où les enfants sont nombreux. Il est conçu pour prévenir la noyade des jeunes et moins jeunes, lors de chute dans la piscine, accident qui arrive encore trop fréquemment. Les sauveteurs pourraient même les utiliser dans les piscines de tailles supérieures des divers complexes touristiques et hôteliers. Ils auraient l’avantage de pouvoir diriger l’Otari rapidement vers la victime dans toutes sections des piscines. Des millions de piscines se retrouvent à la grandeur du globe, le marché potentiel existe clairement, et la technologie nécessaire pour le fabriquer aussi.

Le designer industriel

Les rendus graphiques du concept Otari ont été rendus possibles grâce à la participation Ray Mattison de Design Eye-Q. Ce dernier est situé aux États-Unis, près de Duluth au Minnesota. Il a étudié au College for Creative Studies du Michigan et travaillé pour Cirrus Aircraft et Exodus Machines. Soulignons que Ray Mattison a aussi créé les images du concept d’avion de recherche et sauvetage secours Argentic et du Skreemr, un avion supersonique.