Pelagor

Le concept

Le Pelagor est un concept d’avion amphibie prévu pour transporter des conteneurs intermodaux de 40 pieds sur des îles et des régions éloignées. Il serait capable d’atterrir sur des pistes courtes ou sur l’eau et utiliserait l’effet de sol pour économiser du carburant.

 

Le contexte

Depuis les dernières années, je travaille avec différents designers industriels sur différents concepts d’avions. L’un de ces concepteurs est Ray Mattison, de Duluth, Minnesota, avec qui j’ai créé le concept d’avion supersonique Skreemr. Cette fois, au lieu de créer un jet ultra-rapide, nous avons essayé de comprendre comment soulever une charge très lourde et expédier des choses rapidement dans des endroits où il n’y a pas de pistes d’atterrissage. D’où le Pelagor, dont le nom est une variation du mot en grec ancien «Pelagos», qui signifie «mer».

 

Le Fonctionnement

Le Pelagor utiliserait un système de propulsion distribuée composé d’un ensemble de batteries et d’une turbine à réaction. Cette combinaison de bloc d’alimentation électrique et de la turbine à combustible fournirait l’énergie nécessaire pour le décollage, car il s’agit de la partie du vol qui exige la plus grande dépense d’énergie.

La turbine utiliserait un cycle de Bryton récupéré avec des lames fabriquées à partir d’oxyde d’aluminium capable de résister à une chaleur de 1850 kelvin. Il est à noter que l’entrée de la turbine à réaction n’est pas apparente dans le rendu de conception, mais elle serait très probablement positionnée dans la cloison ou le fuselage supérieur.

Quarante hélices tourneraient avec des moteurs électriques alimentés par des batteries qui pourraient être placées dans l’un de ces trois endroits: sur le bord d’attaque de l’aile (non représenté), semblable au prototype LEAPtech de la NASA; entre deux ailes extensibles (représentées), ou entre les volets et l’aile. Bien sûr, la traînée, la portance, la complexité, le coût, l’efficacité et l’autonomie devraient dicter la conception optimale.

Serait-il judicieux d’utiliser la puissance d’une turbine à gaz pour propulser un véhicule ou un avion qui utilise l’effet de sol et de recharger ses batteries entre le décollage et l’atterrissage? Un tel aéronef pourrait-il transporter un conteneur intermodal de 40 pieds rapidement? Et efficacement?

Idéalement, une nouvelle génération de conteneurs légers et étanches en matériaux composites ultra-solides devraient être élaborée pour réduire le poids total de la cargaison. Ces conteneurs intermodaux auraient les mêmes dimensions et caractéristiques externes que les conteneurs d’expédition existants, conçus avec la logistique à l’esprit, afin qu’ils puissent être utilisés à bord des navires, des trains et avec le Pelagor.

Un conteneur de 40 pieds peut être chargé sous le corps. Le Pelagor tirerait le récipient à l’intérieur de sa soute avec un treuil hydraulique. De cette façon, dans le cas peu probable où l’avion aurait besoin de perdre du poids rapidement, le récipient pourrait être largué sans perte de l’engin. Comme il serait étanche, le récipient flotterait, donc le conteneur et les marchandises à l’intérieur pourraient être récupérés. Des sacs gonflables latéraux pourraient être ajoutés au récipient pour l’aider à flotter.

 

À quoi ça sert

Le Pelagor pourrait être utilisé pour transporter du matériel et des fournitures à des îles, des endroits de l’Afrique ou de l’Arctique canadien où il n’y a pas d’aéroport ou d’infrastructure pour accueillir des gros véhicules. Il pourrait être utilisé comme un véhicule de secours en cas de catastrophe ou même être équipé pour le transport de voitures, camions et véhicules utilitaires. Comme toujours, vos idées et vos commentaires pour améliorer ce concept sont les bienvenus!

 

Le Designer

Je tiens à remercier Ray Mattison de design Eye-Q qui a créé les rendus du concept Seatrik. Ray est basé près de Duluth, Minnesota, États-Unis. Il a étudié au College for Creative Studies, et il a travaillé pour Cirrus Aircraft et Machines Exodus. Ray a également créé les images de l’avion supersonique Skreemr et Seatrick, motoneige/motomarine hybride.

SHARE