Ikaros

Le Concept

L’Ikaros est un planeur personnel qui serait fabriqué par enroulement de filament robotique. Son coût serait comparable à une voiture moyenne, le rendant abordable pour n’importe qui. Les pilotes d’Ikaros seraient en mesure de ressentir une chute libre et zéro G.

Le Contexte

Cette idée m’a été apportée par Valentin Stavrev. Il y a quelques années, un pilote de parapente a demandé à Valentin de concevoir et de construire un ballon capable de le faire monter à une altitude record. Tout en pensant à ce projet, il s’est aussi inspiré des planeurs Hörten, plus précisément par l’élégante simplicité de Ho X et de l’Horten Alita.

L’idée d’un voilier semblable à un voile qui serait jeté du bord de l’espace n’est pas nouvelle : pendant une décennie, les amateurs de sport ont rêvé d’une telle création. Avec les technologies actuelles, un projet comme le Ikaros a une vraie chance de décoller et Valentin est intéressé à partager son idée avec vous pour qu’elle prenne son envol.

Le Fonctionnement

Premièrement, le pilote monterait en utilisant un ballon stratosphérique. Puis, à la bonne altitude, il libérerait l’Ikaros du ballon et commencerait à tomber librement avec lui. Pendant la chute libre, le pilote expérimenterait zéro G et à la bonne vitesse, il inclinerait son nez vers le haut et volerait en paraboles. Avec l’Ikaros, il serait possible d’effectuer de fantastiques manœuvres acrobatiques au bord de l’espace.

Deuxièmement, l’Ikaros serait un aéronef de type aile volante et le pilote serait confortablement installé à l’intérieur. Le profil du planeur serait aérodynamique, stable, structurellement sain et les coûts de fabrication seraient bas. Avec un angle d’attaque nul, la traînée serait minimale et le taux de glissement supérieur à la moyenne.

Troisièmement, le pilote serait à plat, en position couchée. Cela permettrait un profil bas du fuselage et cela aiderait le pilote à supporter la force d’accélération plus facilement. Un cockpit à double paroi serait conçu comme une sécurité supplémentaire qui éviterait l’utilisation d’une lourde et volumineuse combinaison pressurisée. Dans les versions futures, la section centrale pourrait être constituée d’un seul morceau de matériau composite transparent pour permettre au pilote de s’immerger complètement dans l’expérience. Enfin, un parachute drogue pour la haute altitude et une goulotte balistique pour la descente d’urgence à basse altitude seraient situés dans la baie de stockage de l’Ikaros.

Le Marché Potentiel

Le projet Ikaros ouvre une nouvelle fenêtre d’opportunités pour les amateurs de sport extrême et de vol qui attendent depuis plus de 10 ans que ce type d’avion soit construit pour repousser les limites du parachutisme et du planneur. Les nouvelles technologies proposées par Valentin qui ne sont pas décrites ici pourraient aider à former des pilotes pour apprendre et développer de nouvelles façons de voler puisque l’Ikaros est un mélange entre la chute libre et la plongée. Les scientifiques pourraient également l’utiliser pour effectuer des expériences de microgravité puisque l’Ikaros serait capable d’atteindre zéro G plusieurs fois au cours de chacune de ses trajectoires de vol.

Le Designer Industriel

Je voudrais remercier Valentin Stavrev pour m’avoir approché avec cette idée audacieuse et Adolfo Esquivel qui a créé les représentations graphiques de l’Ikaros. Adolfo a obtenu un diplôme en design industriel en Colombie et a terminé ses études supérieures en design d’événements à l’UQAM (Montréal). Adolfo a également créé les images de la Libelule et du Motowalk.

 

SHARE