Diomede

Le Concept

Le Diomède est une aile volante de taille assez petite, faite pour une personne. Il peut altérer ses propriétés aérodynamiques, car son aile est très souple. Il utilise aussi des muscles artificiels légers internes contrôlés par une intelligence artificielle. Le Diomède brûlerait de l’hydrogène pour voler avec quatre micro-turbines, chacune capable de produire 783 N (176 lbf) de force de poussée.

Le Contexte

J’ai imaginé le concept du Diomède en travaillant sur les concepts Nunavik et Wingsurf. qui utilisent l’effet de sol. Le Nunavik est un avion de transport conçu pour l’Arctique qui pourrait planer pendant des heures au-dessus de l’océan et de la glace en utilisant «coussin d’air». Je me suis alors demandé comment nous pourrions développer une petite version récréative du qui planerait sur l’eau à très faible vitesse et qui pourrait également s’élèver plus haut dans les nuages.

Le Fonctionnement

Le pilote du Diomède s’assoirait sur un siège amovible fixé sur l’aile. Il bénéficierait de contrôles semblables à ceux que vous trouvez sur un véhicule récératifs attaché à un point de pivot situé sur le devant de l’aéronef.

Le Diomède serait alimenté par quatre micro turbines à gaz Nike fabriquées par AMT Jets provenant des Pays-Bas. Chacune de ces turbines est capable de produire 783 N (176 lbf) de poussée. Ces turbines seraient montées sur des piliers surélevés fixés sur l’aile afin réduire le risque d’infiltration d’eau. Le carburant serait stocké à l’intérieur de l’aile qui serait fabriqué à partir d’un composite léger et solide. La forme finale ainsi que la disposition changeraient selon le profil d’aile, la performance des turbines, le poids total de l’avion et bien sûr les spécifications, fonctionnalités et performance exigés par les acheteurs.

Les commandes de vol de l’avion pourraient être assistées par une nouvelle génération de technologies développées par RMUS Dynamics utilisant l’intelligence artificielle (IA) pour contrôler des membres robotiques similaires à un système musculaire artificiel. Imaginez si vous pouviez plier l’aile entière, activer les volets et les ailerons et obtenir des performances optimales sans pistons, système hydrauliques ou solénoïdes… Évidemment, les oiseaux sont plus flexibles que les avions, donc ils sont capables d’attraper les courants d’air avec une grande efficacité. Le Diomède serait en mesure d’imiter certains de leurs mouvements et même de compenser si une partie de sa structure était endommagée. L’IA du Diomède serait également capable d’utiliser les courants d’air plus efficacement qu’un pilote novice afin d’optimiser la consommation de carburant et améliorer l’expérience de vol en général.

À Quoi ça Sert

Le Diomède demeure un concept, il y a encore plusieurs éléments qui doivent être clarifiés. Il existe un marché pour les avions de sport léger et le Diomède pourrait en faire partie. La barrière pour rentrer sur le marché [de l’aviation récréative] est grande, mais la création d’un prototype fonctionnel serait peu coûteux. Est-ce que les amateurs de sports extrêmes pourront faire un jour des randonnées dans le ciel?

Le Dessinateur Industriel

Le concept du Diomède a été développé en collaboration avec Ashish Thulkar, un designer industriel de Bangalore, en Inde. Ashish a obtenu un diplôme de maîtrise en design de l’Indian Institute of Science en 2014. Il travaille actuellement comme designer de véhicules indépendant à l’Indian Institute of Science. Il a également créé le Drone Tower et la motocyclette urbaine sans conducteur Mozeca.

 

 

SHARE