Horus

Le concept

L’hoverbike Horus est un nouveau type de véhicule aérien sportif léger qui allie la liberté de voler et le plaisir de piloter un superbike. Il permet à un pilote unique de découvrir une nouvelle façon unique de conduire un véhicule de sport motorisé.

L’origine de l’idée

L’idée de l’Horus est venue du véhicule ‘Hover-bike‘ construit par Chris Malloy en 2015. Des étudiants en génie de l’Université de Sherbrooke y ont vu l’occasion de créer un nouveau type de sport motorisé et ont formé l’équipe nommée «Horus» composée de 13 étudiants en génie mécanique dont le but est de construire un prototype cette année. Imaginactive a parrainé leur initiative avec son expertise en design. (Visitez leur site web)

Comment ça fonctionne

L’Horus sera contrôlé par 4 composants principaux: un moteur Rotax, deux hélices, huit déflecteurs et des propulseurs latéraux. Le moteur Rotax de 120 kW (160 ch) transmettra sa puissance à un arbre en fibre de carbone qui sera relié à deux hélices de 1,6 m de diamètre. Ces hélices généreront la poussée de décollage et seront protégées par deux conduits et un filet autour d’eux pour assurer la sécurité du pilote.

Pour contrôler le roulis, le tangage, le lacet et l’altitude, quatre déflecteurs par hélice seront utilisés. Les deux au centre vont réduire l’efficacité de poussée des hélices pour contrôler l’altitude et le tangage du véhicule. Les deux derniers déflecteurs aux extrémités des conduits seront utilisés pour contrôler le roulis et le lacet. L’utilisation de ces déflecteurs aidera le pilote à conduire l’hoverbike avec plus d’agilité.

Les derniers composants sont les propulseurs latéraux. Ils seront facultatifs sur le véhicule, mais ils fourniront un coup de pouce significatif pour améliorer la vitesse en vol. Un moteur thermique léger de 12 kW (16 ch) sera relié à ces propulseurs pour générer la puissance supplémentaire nécessaire. À la fin de ces propulseurs se trouveront deux petits déflecteurs qui contrôleront le lacet à grande vitesse. Ces propulseurs agiront comme des turbocompresseurs et donneront au pilote la capacité de piloter l’hoverbike comme un superbike volant.

Le marché potentiel

L’utilisation d’un aéronef comme l’Horus est purement récréative. Comme une Lamborghini ou une Bugatti, ce véhicule est conçu pour générer des sensations fortes. De plus, avec la possibilité de voler n’importe où, ce nouveau type d’avion de sport léger permettra de développer un tout nouveau marché pour les fans de sports motorisés.

Le designer

Je voudrais remercier Martin Rico pour avoir créé les images du concept Horus. Martin vit près de Buenos Aires, en Argentine. Il a étudié le design à l’Université de Buenos Aires et travaille maintenant comme designer industriel freelance. Martin a également conçu le concept de robot politicien Winston ainsi que le concept de station spatiale Alumaïd.

SHARE