Kármán

Le concept

Le Kármán est un concept d’avion d’affaires «classe orbitale» capable de quitter l’atmosphère pour visiter des stations spatiales et des hôtels en orbite basse.

Origine de l’idée

Il y a quelques mois, nous avons publié un concept d’avion orbital dans le but de recueillir des commentaires pour améliorer l’idée à travers une série de discussions ouvertes. Richard Dalbello de Virgin Galactic et Olivier Péraldi, l’un de nos collaborateurs habituels, ont eu des retours intéressants. Leurs commentaires nous ont aidés à créer une nouvelle vision plus simple et plus audacieuse pour cette version.

Comment ça marche

Le fuselage du Kármán comprend une partie avant composée principalement d’une cabine passagers et d’une section arrière contenant quatre moteurs de fusées. La puissance et la surface de l’aile du Karman lui permettraient de décoller des longues pistes d’aéroport existantes et d’éliminer le besoin de financer, concevoir et construire de nouvelles infrastructures complexes et coûteuses pour lancer cette nouvelle génération d’avions d’affaires orbitaux.

Au décollage, l’ordinateur de bord du Kármán allumerait ses quatre moteurs de fusée modulaires pour générer une poussée suffisante pour accélérer, décoller et monter dans l’atmosphère. Si la destination est l’espace, l’avion devra atteindre une vitesse de libération tout en maintenant ses passagers à l’aise malgré la forte accélération.

L’avion aurait également besoin d’être équipé de propulseurs de manœuvre, de systèmes de pour la sécurité des passagers et d’un bouclier thermique efficace pour rentrer dans l’atmosphère. Ces spécifications de fonctionnalité et de performance pourraient être facultatives si l’acheteur décidait de limiter son vol dans l’atmosphère, ce qui permettrait également une plus grande charge utile et un coût réduit.

Pour voler à travers le monde, le Kármán effectuera des vols paraboliques en contournant la ligne de Kármán située à une altitude de 100 km (d’où le nom), puis descendra vers sa destination. La vitesse sur ces vols pourrait être beaucoup plus lente que les 40 000 km / h nécessaires pour sortir dans l’espace. En cas d’urgence (à des vitesses inférieures), le Kármán pourrait éjecter sa cabine passagers qui serait équipée d’un parachute.

Marché potentiel

Les chefs d’entreprise et les leaders mondiaux utiliseraient le Kármán pour atteindre les stations spatiales en orbite terrestre basse directement à partir des aéroports existants. La version atmosphérique pourrait être conçue pour transporter rapidement des personnes et des équipements d’un bout à l’autre du globe.

Remerciement spécial

Je voudrais remercier Olivier Peraldi pour sa collaboration avec moi sur ce concept. Je voudrais spécifiquement remercier Martin Rojtenberg, qui a créé toutes les images du concept de Kármán. Martin vit près de Buenos Aires, en Argentine. Il a étudié le design à l’Université de Buenos Aires et travaille maintenant comme designer industriel indépendant.