Elektra

Le concept

L’Elektra est un concept d’avion régional radical qui utilise un système distribué pour diriger de l’air dans ses ailes et décoller verticalement.

L’arrière-plan

L’Elektra a été inspiré en partie par les avions à réactions des années 1950 de l’Ouragan et du Mystère IV, plus récemment, par le jet électrique Lilium. Serait-il possible de développer un jet commercial eVTOL régional un jour ?

Fonctionnement

L’Elektra utilise un bloc d’alimentation hybride composé de trois composants. Le premier est une turbine à gaz qui utilise un moteur à cycle de Brayton récupéré qui serait placé dans le nez de l’avion. Cette turbine pourrait pousser l’air à l’intérieur des ailes de l’avion, en dessous ou derrière celui-ci.

La seconde est un groupe de batteries lithium-air capable de gérer les pics de puissance lors du décollage. L’alimentation des batteries serait distribuée aux hélices électriques intégrées dans le second ensemble de volets. Ces hélices électriques aspirent l’air par-dessus les ailes et le dirigent vers l’arrière ou le bas en fonction de la position des volets.

La troisième partie serait une turbine plus petite installée dans la section de la queue qui serait utilisé pour produire de l’énergie électrique pour les ‘microprops’ ainsi que pour propulser l’avion.

En utilisant une approche de puissance distributive et hybride, il serait possible d’augmenter de considérer une configuration eVTOL. Par ailleurs, lors du décollage ou de l’atterrissage à la porte (gate) d’un aéroport, l’Elektra pourrait utiliser l’énergie transférée depuis une base (sur le tarmac) afin d’économiser de l’énergie stockée à bord.

L’utilisation

L’Elektra pourrait être utilisé en tant que nouvelle génération de jet régional. Grâce à sa capacité eVTOL, il pourrait atterrir directement à la porte de l’aéroport ou même au sommet d’une tour commerciale urbaine.

Le concepteur

Le concept de l’Elektra a été imaginé en mars 2019 par Charles Bombardier. Il a été créé par Martin Rico qui a étudié le design à l’Université de Buenos Aires et travaille en tant que designer industriel pour l’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI). Martin a aussi créé le PDM25 pour Imaginactive.