RDX

Le concept

Le RDX est une motoneige électrique légère, à passager unique, conçue pour se déplacer dans la neige profonde et la forêt densément boisée. Elle serait dotée de chenilles motorisées, de direction assistée et d’un système d’équilibrage automatique. L’étroitesse du RDX permettrait au conducteur de manœuvrer facilement entre les arbres, ce qui lui permettrait d’explorer des endroits cachés et tranquilles.

Contexte de l’idée

Les motoneiges étroites équipées d’un monoski ont été conçues et fabriquées dans le passé. Cependant, j’ai toujours voulu conduire une version électrique plus puissante et plus silencieuse, qui pourrait être facilement dirigée dans un boisé dense à basse vitesse. Le développement de nouveaux matériaux, de groupes motopropulseurs électriques et de gyroscopes compacts pourrait aider à atteindre cet objectif dans les années à venir.

Comment ça marche

Le RDX serait alimenté par des moteurs-barbotins électriques placés à chaque extrémité de la chenille. Ces moteurs compacts devraient fournir un couple suffisant pour propulser et faire accélérer le RDX plus rapidement que n’importe quelle motoneige de production. L’idée du « moteur barbotin » s’inspire du moteur-roue inventé par Pierre Dubuc en 1994.

Le RDX devrait être léger et réactif. Il serait autoéquilibré par un mécanisme gyroscopique. Cette technologie permettrait au RDX de demeurer stable et droit à basse vitesse ou lors d’un arrêt complet. Les chenilles seraient dotées d’une direction assistée électrique et d’un système antipatinage afin de réduire les glissements ou dérapages inutiles. Le RDX pourrait tirer son énergie d’une pile à combustible à membrane d’échange de protons (hydrogène) refroidie par liquide ou d’une batterie au lithium Ion située dans sa section centrale.

La longue chenille arrière du RDX répartirait la pression sur la surface de la neige, et elle pourrait être offerte en différentes longueurs ou configurations. Leur forme devrait être optimisée pour aider à diriger et incliner le véhicule entre les arbres. La taille, le poids et l’agilité du conducteur feraient une différence dans la réactivité de la motoneige, mais les technologies mentionnées ci-dessus aideraient certainement à amener l’expérience de conduite à un tout autre niveau.

Le marché

L’industrie de la motoneige évolue et de nouvelles générations de clients sont à la recherche de nouveaux types d’aventures. La création d’une motoneige électrique alimentée à l’hydrogène, conçue pour explorer des régions de l’arrière-pays inexploré, fera écho à certains d’entre eux. À mon avis, le RDX (ou ses variantes) serait une machine idéale pour redécouvrir les hivers en nous permettant de nous échapper dans les forêts enneigées et les vallées cachées d’une toute nouvelle façon.

Remerciements

Le concept RDX a été imaginé en mai 2019 par Charles Bombardier et conçu par Adolfo Esquivel, un designer industriel indépendant basé à Montréal. Adolfo a créé de nombreux designs pour Imaginactive.