Ionos

Le Concept

L’Ionos est une motoneige électrique « familiale » équipée de quatre sièges intégrés. Elle serait suffisamment étroite et confortable pour rouler sur les sentiers existants et traverser des régions entières tout en réduisant au minimum les émissions de GES.

Le contexte

Aimez-vous l’expérience de rouler sur la neige fraîchement tombée ? Ou de faire une randonnée tranquille à l’intérieur de forêts enneigées ? Imaginez si vous pouviez le faire avec votre famille sur une motoneige plus silencieuse, n’émettant pas de CO2. C’est l’idée qui sous-tend le concept Ionos. Le nom est abrégé d’« Ionosphere ». (Note, en 1987, je conduisais un « Ski-Doo Stratos », et le nom de ce modèle a inspiré le nom de ce concept.)

Comment ça fonctionne

L’Ionos serait alimentée par des pignons motorisés. L’utilisation de deux chenilles viserait à offrir un appui et une traction adéquate sur les sentiers existants tout en réduisant le roulis et la traînée. La machine ne serait pas créée pour se déplacer dans la neige profonde. Au fil du temps, certains sentiers pourraient adaptés afin de faciliter les déplacements des motoneiges avec une chenille plus longue comme l’Ionos.

Chaque siège de l’Ionos serait équipé d’une suspension réactive indépendante bénéficiant d’au moins 3 pouces de course. La suspension de 8 pouces de la motoneige absorberait ainsi le premier choc et la suspension de chaque siège le contrecoup. Les composantes de la suspension s’adapteraient en fonction du poids de l’occupant et pourraient s’adapter en fonction des commentaires vocaux (sur un casque Bluetooth).

Un liquide pourrait également circuler à l’intérieur des sièges pour les chauffer ou les refroidir en fonction de la préférence de chaque passager. Des plaques inductives encastrées dans les repose-pieds de la motoneige créeraient un champ magnétique pour transférer l’électricité sans fil à la combinaison des passagers. Les bottes, les gants et d’autres parties de la combinaison utiliseraient alors cette électricité pour produire de la chaleur et de l’énergie pour les dispositifs de réalité augmentée faisant partie des casques.

Les capteurs installés sur l’Ionos pourraient détecter des animaux, des humains, des souches et d’autres véhicules devant ou à proximité. Un système de détection des dérapages (SDD) pourrait prédire si l’Ionos risque de se retrouver en survirage ou sous-virage dans les courbes à venir. Le système calculerait ceci en examinant la piste, la charge sur chaque siège, la vitesse, l’historique de conduite des autres motoneiges dans le secteur ainsi que d’autres données. Le SDD permettrait de réduire les risques de basculement et de collision en partageant ses données avec d’autres motoneiges.

Le Marché

Beaucoup de pièces, d’accessoires et de vêtements développés pour le concept Ionos pourraient être réutilisés ailleurs. Certains sous-traitants pourront fabriquer des remorques spécialisées, des sièges inclinables, des accoudoirs, déflecteurs latéraux, des dossiers inclinables, etc. L’espace occupé par les sièges pourrait être utilisé comme espace de chargement ou pour une civière. Le marché principal serait destiné à la prochaine génération de familles (millénaux) enclines à découvrir nos sentiers et nos hivers d’une toute nouvelle manière.

Le Designer

Le concept Ionos a été imaginé en juin 2019 par Charles Bombardier et conçu par Jorge Ciprian, designer industriel argentin. Jorge a obtenu un diplôme en design de l’Université de Buenos Aires et il travaille actuellement comme concepteur indépendant. Jorge a également créé les images de la motoneige de course Lakemaster ainsi que le concept de véhicules récréatifs volant Mistral.